Juste un petit hommage, a nos compagnons

Pourquoi le Berger des Pyrénées chien de guerre? Joseph ORTEGA

C'est lors de la première guerre mondiale que ce chien isolé dans ses montagnes va être demandé. C'est en 1916 que le sous-lieutenant Paul Mégnin, le commandant Malric et le vétérinaire Hérout, responsables du Service des chiens de guerre vont demander le Berger des Pyrénées comme chien de liaison, chien sanitaire (recherche des blessés) et pour accompagner les troupes. Un spécialiste de la race, Théodore Dretzen, viendra recruter les Bergers des Pyrénées qualifiés de chiens très doués en olfaction, en détection, en action.
J. Dhers va publier dans la revue "L'Eleveur": "En ma qualité d'ancien officier dresseur du Service des chiens de guerre, il est de mon devoir de proclamer hautement que c'est la race du petit Berger des Pyrénées qui a fourni à l'armée les chiens de liaison les plus intelligents, les plus roublards, les plus et les plus habiles". 
Le berger des Pyrénées a été choisi comme chien de liaison pour différentes raisons, d'abord sa taille bien sûr pour éviter le tir de l'ennemi, ensuite sa rapidité de déplacement, puis sa capacité de prendre des initiatives pour arriver à son but. Il permit de sauver un grand nombre de vie humaine, d'une part en évitant aux soldats de se déplacer, d'autre part en apportant les messages importants.
Par exemple à Verdun, 17 soldats se firent tuer en essayant de porter les messages, un chien allait faire des allers-retours à plusieurs reprises avant d'être finalement touché par un éclat d'obus.
En 1921, le Colonel Tolet crée le "Club français du Chien de Berger des Pyrénées" et rédige un premier standard. C'est lui qui dirige le chenil de l'armée durant la guerre, il arrive à reconnaître les races les plus efficaces.

Par exemple à Verdun, 17 soldats se firent tuer en essayant de porter les messages, un chien allait faire des aller-retours à plusieurs reprises avant d'être finalement touché par un éclat d'obus.

 

Nous sommes tombés sous le charme de cette magnifique photo - les petits suisses ont bien grandi et vont bientôt faire le bonheur de leur nouvelle famille

 

Nous avons eu le plaisir de rencontrer 2 concurrents sur les 3 bergers de pyrénées qui participaient ce week end à Drusenheim
à la Coupe du Monde des Bergers Français et Bouviers des Flandres 2018
Conny Hupka avec Chloé de la Charme Finaude une toute jeune chienne face rase en obé 1
Maren Quester avec un beau poil long fauve Frédéric Animée du Chien en obé 2 (il fait également partie du Redog)
La famille Gabriel avec un face rase noir, Tigray du Haut Mont qui remporte l'épreuve en FCI 3

 

un Berger des Pyrénées Champion de France de chiens de Bergers.
Il s'agissait du Championnat de France des Bergers continentaux qui se déroulait à Evreux.
Félicitations à Benoit Voisin et à Galopin Berger des Pyrénées.

 

 

 

                  

 

 

l